Pollution de l’eau à l’île Maurice: le Ministère de l’énergie lance une campagne de prévention

Le Ministère de l’énergie confie à Logos sa nouvelle campagne de prévention contre la pollution de l’eau: Protez Kalite nou dilo

Préservez l’eau, pour réaliser des économies aujourd’hui, mais surtout pour protéger les ressources de nos enfants demain. Tel est le double message, inédit et percutant, sur lequel Logos Publicité a mis l’accent dans une série de supports publicitaires conçus dans le cadre de la campagne de sensibilisation engagée par le Ministère mauricien de l’Energie en vue d’une meilleure préservation des ressources hydrauliques de l’île Maurice.

Une campagne de prévention axée sur la problématique de la pollution de l’eau

Au travers de flyers, affichages, annonces radio, spots télé ou encore clips de sensibilisation, l’agence publicitaire a décliné un discours pragmatique visant d’abord à sensibiliser les Mauriciens à deux des pivots du développement durable : le facteur financier et le facteur éthique. Si des campagnes de prévention ont déjà été conduites par le Ministère, notamment pendant la grande sécheresse de 1999, il s’agit moins ici de mettre l’accent sur l’importance – cruciale – de l’économie d’eau que de prévenir contre toutes les formes de pollution quotidienne de cette ressource précieuse à tous les Mauriciens.

Adopter les bonnes pratiques aujourd’hui pour sauvegarder les ressources de demain

Car si le traitement des eaux usées a aujourd’hui un coût considérable pour le Ministère de l’énergie chargé de l’approvisionnement de l’île en eau potable, l’infiltration de substances polluantes dans la nappe phréatique pourrait quant à elle avoir un coût plus élevé encore : elle pourrait de fait poser un véritable problème de santé publique dans les années à venir. Le déversement d’eaux usées rendues impropres à la consommation suite aux activités humaines, qu’il s’agisse de production de déchets industriels et domestiques, d’épandage de pesticides ou de produits chimiques divers tels que l’huile de vidange, le mercure, mais aussi le shampoing ou les produits de parapharmacie ont en effet un impact non négligeable sur la qualité de l’eau à l’île Maurice.

Le concept-clé du développement durable: être responsable aujourd’hui pour garantir les ressources de nos enfants demain

 Or, en la matière, tous les Mauriciens, qu’il s’agisse de professionnels ou de particuliers, peuvent contribuer à adopter les bonnes pratiques indispensables à la préservation du plus précieux des héritages naturels.  Tant il est vrai que préserver la qualité de l’eau aujourd’hui, c’est garantir les ressources de nos enfants demain.

Comments are closed.